Un jour je serai RRH

Un jour, je serai RRH… ou l'itinéraire d'une jeune RH pleine d'enthousiasme

 

La frustration des rémunérations

Être RH, c’est aussi gérer la politique de rémunération de son entreprise. La créer, la mettre en place, l’animer. C’est donc savoir précisément qui gagne quoi.

Et c’est donc un gros sujet de frustration pour bon nombre de RH! En effet, on le sait, la fonction RH n’est pas la plus valorisée dans les entreprises, elle n’est pas non plus la plus rémunérée, loin sans faut… Si la plupart des RH en ont conscience et font contre mauvaise fortune bon cœur, il est parfois difficile de faire bonne figure quand une personne bien moins expérimentée gagne beaucoup plus que soi. C’est pourquoi la rémunération est souvent le sujet numéro un de frustration pour la fonction RH, ces distorsions étant considérées comme une réelle injustice par une population souvent très bien diplômée.

Le sujet est donc remis régulièrement sur le tapis: pourquoi les RH ne gagneraient-ils pas plus? Il s’agit tout de même d’une fonction stratégique, essentielle et indispensable en entreprise. On nous dit que nous sommes des improductifs, insulte suprême! Qui signifie quoi? Qu’on ne rapporte pas d’argent, ou qu’on ne sert à rien? Le mot improductif est bien trop violent à mon sens, je préfère de loin fonctionnel. De plus, certains fonctionnels gagnent beaucoup mieux leur vie que les RH, comme la fonction financière par exemple. Il n’y  a pas de vrais arguments à cette sous-rémunération, si ce n’est que les praticiens RH étant des passionnés, ils ne se battent pas suffisamment pour changer les pratiques…

Le combat n’est pas gagné!

http://maviederh.tumblr.com/post/27618302169/quand-on-me-dit-ca-paie-bien-rh-il-parait

Dans : Humeur
Par AZS
Le 5 avril 2012
A 9 h 28 min
Commentaires : 2
 

2 Commentaires

  1.  
    Perry Smith
    Perry Smith écrit:

    Peut être est ce tout simplement une simple réalité du marché de l’emploi, un simple mécanisme de l’offre et de la demande. de fait, j’ai un petit retour d’expérience sympa : j’ai récemment recruté un chargé de RH, j’ai diffusé assez classiquement l’offre sur cadremploi. j’ai reçu 1400 candidatures en 2 semaines. J’ai fait le même exercice avec un poste en contrôle de gestion, à peine 150 candidats.

    par ailleurs, peu de sociétés ont le souhait d’investir sur les RH et ne les considèrent que comme une entité opérationnelle, peu stratégique. Pour savoir si une société à une politique RH solide, je conseille souvent à mes candidats de regarder à qui est rattaché le DRH : rend il des comptes à la DG directement ou doit il passer par la case DAF?

    enfin, il faut savoir que beaucoup de personnes ayant foirées leurs études à la fac et souhaitant se réorienter vers le monde de l’entreprise choisissent plutôt la voie des RH ou de la com’ car ces matières leur semblent « moins technique », schlerosant ainsi completment le marché de l’emploi sur ce type de métier.

    my two cents

    •  
      AZS
      AZS écrit:

      Effectivement, le marché de l’emploi RH est saturé… mais, comme vous le soulignez, de profils n’ayant pas forcément un bagage solide. Je rejette donc également la faute sur les entreprises qui ne savent pas faire la différence entre les profils et bien trier les candidats. Je suis certaine que dans les 1400 candidatures, seules 150 étaient réellement dans la cible! En recentrant sur ces profils, on constaterait que l’offre et la demande et finalement la même que sur d’autres métiers.

Répondre

 
 

projetpro |
lcmt |
pergolamelbourne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | surendettement1rachatcredit
| hotshop0306
| upasc