Un jour je serai RRH

Un jour, je serai RRH… ou l'itinéraire d'une jeune RH pleine d'enthousiasme

 
  • Accueil
  • > Humeur
  • > Il y a quelque chose de frustrant dans les RH…

Il y a quelque chose de frustrant dans les RH…

… c’est qu’il n’existe pas d’entreprise où nous sommes les stars.

Je m’explique: on travaille dans le marketing, on veut rejoindre une entreprise où la fonction est très exposée et mise en valeur, avec de gros moyens et des budgets à la hauteur? On va dans la grande conso ou dans le luxe. On est informaticien, on veut s’éclater dans son travail? Il existe plein d’entreprises qui peuvent répondre à ce souhait, de Google à Microsoft, en passant par Octo… On est financier? On va dans la banque d’affaires ou l’audit… Mais quand on est RH? On est condamné à rester un métier de support.

Bien sûr, il existe des cabinets de conseil RH, mais seriez capables de me citer ne serait-ce qu’un nom de cabinet RH vraiment reconnu? Tous sont petits, dans des niches. Ou bien, ce sont de spécialités dans des cabinets de conseil généralistes, au sein desquels elles ne sont bien sûr pas mis en avant. On connaît surtout les cabinets de recrutement, mais là je parle de RH au sens large.

Non pas que je veuille être une star, les RH sont une fonction support c’est certain. Mais, contrairement à l’informatique par exemple, il y a de ce fait peu d’émulation. Prenons Google, Microsoft ou Octo: ils organisent des conférences, émettent des publications, lancent sans cesse de nouveaux projets… tous les informaticiens qui le souhaitent s’y retrouvent. Mais les RH? Vous connaissez une entreprise qui les promeut? Qui propose des conférences vraiment pertinentes, des innovations?

Pour les RH, il faut se tourner vers les associations, les réseaux mais qui ont bien souvent des limites, à commencer par des adhésions payantes pour les associations. Il est difficile d’intervenir en tant que RH et d’être visible, de porter sa voix, de réfléchir avec d’autres et de proposer de nouvelles choses. J’adorerais pouvoir le faire, et je pense ne pas être la seule. Et je trouve ça vraiment frustrant.

Dans : Humeur
Par AZS
Le 27 juin 2012
A 7 h 44 min
Commentaires :1
 

1 Commentaire

  1.  
    Un jeune chargé d'études.
    Un jeune chargé d'études. écrit:

    Bonjour,

    Un commentaire en passant, pour signaler que malgré ce que vous pouvez penser, dans le marketing aussi on est rarement star, quel que soit le secteur: les stars du luxe sont les créateurs, directeurs artistiques, modèles. Dans la grande consommation, ce sont les profils commerciaux qui sont surtout mis en avant (et rémunérés).

    Il n’y a quasiment aucune activité où le marketing soit « coeur de métier », si l’on excepte les instituts d’études et quelques cabinets de conseil. Mais vu l’ambiance plutôt sérieuse et traditionnelle de ces structures, on a rarement le temps de savourer son quart d’heure de célébrité. ;)

Répondre

 
 

projetpro |
lcmt |
pergolamelbourne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | surendettement1rachatcredit
| hotshop0306
| upasc