Un jour je serai RRH

Un jour, je serai RRH… ou l'itinéraire d'une jeune RH pleine d'enthousiasme

 

Cas de conscience

Les RH sont un métier à forte connotation juridique, et comme tout métier à forte connotation juridique, parfois on flirte avec l’illégal, ou avec le pas tout à fait légal.

Je m’explique: j’ai déjà parlé des vides juridiques. Mais, bien souvent, un flou juridique suffit. Par exemple, quand on veut licencier quelqu’un, on arrive bien souvent à trouver des motifs qui, pourtant, ne nous dérangent pas tant que ça lorsque cela vient d’autres salariés (utilisation du matériel de l’entreprise pour un usage personnel, départ en congé en ayant oublié de le signaler, etc.).

Et parfois, cela nous crée des cas de conscience: si on vient vous demander de trouver un motif pour licencier quelqu’un, cela peut devenir un vrai cas de conscience! Dois-je le faire? Oui pour garder mon poste, mais par rapport à ma morale, mes convictions? Est-ce que je me sens bien dans mes baskets quand je fais ça? Idem quand si on me demande de fermer les yeux sur certaines choses…

Tous les métiers juridiques sont confrontés à cette question, on part du principe que ce que la loi ne dit pas est licite. Certes, mais la morale personnelle s’en satisfait-elle vraiment?

Dans : Humeur
Par AZS
Le 23 juillet 2012
A 12 h 31 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

projetpro |
lcmt |
pergolamelbourne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | surendettement1rachatcredit
| hotshop0306
| upasc