Un jour je serai RRH

Un jour, je serai RRH… ou l'itinéraire d'une jeune RH pleine d'enthousiasme

 

Le saviez-vous? Un RH doit aussi savoir rédiger…

Voici une qualité rarement testée dans le cadre des processus de recrutement des RH et qui pourtant a toute son importance: les capacités rédactionnelles.

Alors, dans la tête de tout le monde, les RH, ça discute avec les gens… certes. Mais ça rédige aussi beaucoup: des comptes-rendus d’entretiens, des notes de service, des procédures, des journaux internes, des pages de site web… Par exemple, depuis ce matin je n’ai fait que rédiger: une plaquette recrutement, un compte-rendu d’entretien annuel, un article pour notre site web.

J’ai remarqué plusieurs fois que, dans l’esprit de beaucoup, les RH savent forcément rédiger car ils sont… littéraires. Et oui, beaucoup de personnes ignorent les parcours des RH! Il est vrai que certains sont issus de formations universitaires et, si on remonte plus loin, de formations littéraires. Mais ne négligeons pas tous ceux qui, comme moi, sont issus d’école de commerce, et donc assez rarement de filières littéraires: pour ma part, je suis issue de la filière scientifique, et beaucoup viennent de la filière économique.

Alors, oui, cela a du sens de tester les capacités rédactionnelles des RH, car on a parfois de drôles de surprise! Que voulez-vous, les RH sont multi casquettes: ils doivent savoir écrire, savoir compter au sens comptable du terme, savoir communiquer… Mais pourquoi les RH sont-ils encore dévalorisés? On demande rarement autant de compétences variées pour un seul et même métier!

Je vais commencer à fomenter la révolution des RH si je continue comme ça…

Dans : Humeur
Par AZS
Le 29 mai 2012
A 11 h 36 min
Commentaires : 0
 
 

C’est jour de paie!

Être RRH, c’est aussi être responsable de la paie, l’immense bonheur de la fin du mois!

Maintenant que je m’en occupe, je repense avec respect à mes anciennes sociétés qui parvenaient à me payer de façon très régulière, et toujours avant le dernier jour du mois. En effet, ce n’est pas si simple! De nombreux éléments sont à prendre en compte, dont certains (frais, congés…) peuvent être modifiés jusqu’au dernier jour du mois.

Certaines sociétés ont trouvé le moyen de s’en sortir: elles enregistrent les frais et les congés sur le mois d’après. D’autres paient leurs salariés en début de mois. Mais (le saviez-vous?) il n’existe pas de loi régissant la date de versement d’un salaire, cela doit simplement être fait avant le salaire d’avant… on n’est pas plus avancé.

Quoi qu’il en soit, la paie est un métier technique qui n’est pas suffisamment valorisé. A mi chemin entre les RH et la comptabilité (voir le billet à ce sujet), c’est une fonction qui demande rigueur… et patience. D’autant plus que les textes évoluent en permanence!

Pour faire face à ces nombreuses difficultés, de nombreux RRH, dont moi, s’appuient sur des cabinets comptables externes (mes sauveurs) pour sous-traiter une grosse partie de la gestion des paies. Ce qui ne m’empêche pas de récolter l’ensemble des éléments et de contrôler les fiches de paie ce qui, malgré la taille restreinte de ma société, représente chaque mois entre 1 et 2 jours de travail.

La paie n’est donc pas une fonction à négliger, elle est au contraire tout à fait stratégique, d’autant plus qu’il paraît que les salariés y tiennent particulièrement…

Dans : Humeur
Par AZS
Le 30 avril 2012
A 12 h 22 min
Commentaires : 0
 
 

Contrôle de gestion/comptabilité & RH, de nombreux points de rencontre

Jean-Marie Peretti, éminent représentant de la fonction RH en France et que j’ai eu la chance de côtoyer pendant mes études, dit toujours: « la fonction RH ce sont des sigles, des chiffres et des hommes ». Il met bien évidemment les hommes en fin de liste pour attirer l’attention sur les deux premiers éléments, les sigles et les chiffres.

Nous ne reviendrons pas sur les sigles, on adore ça dans les RH comme dans de nombreuses autres fonctions (RH justement, DP, CHSCT, CE, GPEC, RPS, CSG, DIF…). Mais les chiffres… quelle importance en RH! Et quelle erreur que de croire pouvoir y échapper!

Bien sûr, il y a en premier lieu la paie, la partie la plus comptable de la fonction RH. Incontournable, indispensable évidemment, la paie est souvent placée un peu à part du reste de la fonction RH en raison de la spécificité du métier et des parcours des personnes qui y travaillent, souvent empreints de comptabilité.

En dehors de cela, les reportings sont tout à fait indissociables de la fonction RH, et ce notamment dans les grandes sociétés. Tout est mesuré, quantifié, le nombre de collaborateurs, la moyenne d’âge, la répartition selon tout type de critères… Et ce notamment au moment d’établir le bilan social de l’entreprise.

Enfin, n’oublions pas l’importance stratégique des budgets en matière de RH: budget formation, rémunérations des collaborateurs et enveloppes d’augmentation, budget communication RH, relations écoles… Tout ou presque est là pour nous rappeler en permanence que les RH ont un coût.

Alors retenons ceci: oui, les RH ont un coût, par nature il s’agit d’un centre de dépenses (sauf si on refacture à des tiers les prestations des RH, comme c’est le cas dans certaines grandes sociétés avec la facturation en interne des recrutements par exemple), et on ne pourra rien y faire. Ce n’est pas une raison pour diaboliser la fonction, les dépenses qui sont faites sont indispensables pour la croissance et la pérennité des sociétés. Et essayons de ne pas déshumaniser la fonction à force de reportings, de chiffres, de calculs et de prévisions… si la majorité des RH n’est pas allergique aux chiffres, l’idée n’est pas non plus de se transformer en contrôleur de gestion. Chacun sa fonction!

Dans : Humeur
Par AZS
Le 25 mars 2012
A 12 h 36 min
Commentaires : 0
 
 
 

projetpro |
lcmt |
pergolamelbourne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | surendettement1rachatcredit
| hotshop0306
| upasc